Climat

Fours à eau pour la maison: instructions d’installation

L’aménagement d’un poêle à eau dans la maison permet, tout d’abord, d’économiser sur les coûts de chauffage. De plus, presque tous les combustibles conviennent au poêle et l’efficacité sera élevée. Nous verrons plus loin comment fabriquer un four avec un circuit d’eau..

Table des matières:

Poêles à eau pour la maison: caractéristiques de fonctionnement et de conception

Les fours avec circuit d’eau sont des appareils universels qui non seulement le chauffent, mais remplissent également la fonction de titane. Ils sont parfaits pour une installation dans des maisons de campagne ou à la campagne..

Ces poêles se caractérisent par la présence d’un échangeur de chaleur situé dans le foyer ou dans le canal des fumées. L’acier en fonte est le plus souvent utilisé pour la fabrication de fours, car de la vapeur y circule. Les fours avec circuit d’eau sont utilisés à la fois comme chauffage principal et comme chauffage d’appoint.

Les fours avec circuit d’eau diffèrent principalement par la conception de l’échangeur de chaleur, qui est constitué de tuyaux en acier ou en tôle d’acier. La deuxième option est plus populaire, car l’acier est plus facile à traiter et ne nécessite pas de compétences particulières pour fabriquer un échangeur de chaleur.

De plus, un tel échangeur de chaleur est plus facile à nettoyer de la plaque et n’accumule pas de cendres. Cependant, la fonction principale de l’échangeur de chaleur est le chauffage de l’eau le plus rapide et de la plus haute qualité, avec une consommation de carburant minimale. Pour la fabrication indépendante d’un échangeur de chaleur, vous aurez besoin d’une machine à souder et de compétences pour travailler avec elle.

Pour augmenter l’efficacité d’un réchaud à eau, il est recommandé d’y installer plusieurs réservoirs qui chauffent l’eau et améliorent la vaporisation. Pour que la vapeur chauffe à la température maximale, le poêle doit être installé dans une pièce séparée..

Caractéristiques des fours avec circuit d’eau pour la maison

Parmi les avantages de ce type de four figurent :

1. Facilité d’agencement et coût abordable.

Le chauffage à l’aide d’un four à boucle d’eau est l’un des moins chers. Cela est dû au faible coût de cet équipement..

2. Possibilité de combiner avec d’autres appareils de chauffage.

Le poêle à eau se marie bien avec d’autres systèmes de chauffage.

3. Large gamme de carburant.

Presque tout type de combustible convient à ce type de poêle : charbon, bois de chauffage, tourbe, briquettes, pellets, etc..

4. Autonomie et indépendance vis-à-vis du réseau électrique.

Le système est caractérisé par l’utilisation du principe de circulation naturelle, il n’a pas besoin d’alimentation électrique.

5. L’attractivité de l’apparence du poêle.

Un tel poêle sera un excellent ajout à tout intérieur. De plus, il est possible de le finir avec des briques, de la pierre, des tuiles et d’autres matériaux non combustibles..

Malgré cela, le réchaud à eau présente certains inconvénients, à savoir :

1. Par rapport aux chaudières à combustible solide ou à gaz, son efficacité est moindre..

2. L’approvisionnement en combustible et le réglage des performances du système sont effectués exclusivement sous le contrôle des personnes vivant dans la maison. Afin de régler la température de chauffage, un registre est utilisé.

Pour assurer le chauffage de toute la maison à l’aide d’un poêle avec un circuit d’eau, il suffit de le raccorder à un système de radiateurs et d’un échangeur de chaleur.

Un poêle avec une chemise d’eau est capable de chauffer même les systèmes de chauffage par le sol en leur fournissant de l’eau chaude.

Schéma de chauffage de l’eau avec un poêle : comment associer un poêle et un circuit d’eau

Assez souvent, les poêles standard ordinaires sont connectés au circuit d’eau, fournissant ainsi du chauffage non seulement pour une pièce, mais pour l’ensemble du logement dans son ensemble. Cela est principalement dû à l’excellente puissance calorifique de cet appareil et à la circulation active de l’eau dans le système..

La principale différence entre un poêle standard et un poêle à eau est la présence dans la deuxième version du système caloporteur et des radiateurs de chauffage auxquels il est connecté. C’est cet avantage qui permet d’éviter le refroidissement rapide du poêle et la répartition inégale de la chaleur par celui-ci. Ainsi, avec une faible consommation de carburant, il est possible d’obtenir un niveau d’énergie thermique élevé.

La fonction de caloporteur dans ce système est le plus souvent assurée par de l’eau distillée. Si le poêle est installé dans une région au climat rigoureux, il est recommandé d’utiliser un liquide spécial qui n’est pas sujet au gel..

Parmi les principales caractéristiques de conception d’un réchaud à eau, il convient de souligner les éléments suivants :

  • chambre de postcombustion ;
  • dispositifs de coupure;
  • convecteur;
  • chambre de combustion;
  • cendrier;
  • injecteurs;
  • grille.

Poêles à eau pour la photo à la maison:

La principale différence entre un poêle standard et un poêle avec circuit d’eau est un registre installé dans son foyer. C’est à l’aide de cette bobine qu’il est possible de construire une unité de chauffage à partir d’un poêle ordinaire qui remplit la fonction d’une chaudière. De plus, la consommation de carburant est réduite et l’efficacité est considérablement augmentée..

Le registre du poêle est de deux types :

  • tubulaire;
  • feuille.

Pour fabriquer la première option, vous aurez besoin de tuyaux en acier dont l’épaisseur est d’environ 4 mm. Les tuyaux doivent être soudés de manière à ce que l’échange de chaleur s’effectue le plus efficacement possible. Le registre est divisé en plusieurs sections, chacune ayant ses propres caractéristiques..

Caractéristiques de l’installation d’un four avec un circuit d’eau

Il existe plusieurs types de fours à circuit d’eau, qui se distinguent par leurs caractéristiques de conception :

  • un poêle qui coïncide complètement avec les dimensions de l’échangeur de chaleur, puisqu’il a été construit pour cela;
  • installation d’un registre de chaleur dans une fournaise déjà faite.

La deuxième option se distingue par une complexité et un coût plus élevés, car l’installation du serpentin doit être effectuée par rapport aux dimensions existantes du four.

Lors de la construction d’un nouveau poêle avec un circuit d’eau, certaines recommandations doivent être suivies :

1. La veste thermique à l’intérieur doit être d’au moins quatre millimètres, si cette règle n’est pas respectée, l’eau dans le système bouillira, il ne sera donc pas possible d’obtenir une bonne efficacité.

2. L’épaisseur minimale des parois de la bobine est de 3 cm. Si l’épaisseur est inférieure, elles brûleront tout simplement. Ensuite, vous devrez changer complètement le système..

3. Entre les parois du poêle et l’échangeur de chaleur lui-même, une certaine distance d’un centimètre et demi doit être respectée, ce qui aidera à compenser l’augmentation du registre due à l’exposition à des températures élevées.

Avant de commencer les travaux sur le poêle, des dessins du poêle avec un circuit d’eau doivent être réalisés. Le schéma de fonctionnement de cet appareil est le même que celui d’une chaudière à combustible solide. Ils ne diffèrent que par l’entrée de l’échangeur de chaleur, qui est situé légèrement plus haut au niveau du poêle qu’au niveau de la chaudière. Veuillez noter que la méthode et le principe de la tuyauterie dans la maison dépendent de ce facteur..

Veuillez noter qu’avant d’installer le chauffage dans la pièce, il est impératif d’installer un vase d’expansion et tous les tuyaux doivent être situés à un angle. Afin d’assurer une circulation normale de l’eau dans le système, une pompe de circulation doit être installée..

Variétés de fours à eau

Parmi la grande variété de fours à eau, il y a :

  • appareils alimentés au bois, ils ne doivent pas être exploités à puissance maximale, car cela réduit considérablement leur durée de vie;
  • Poêle Buleryan – n’a pas de registre séparé dans lequel l’échange de chaleur est effectué, le poêle lui-même est utilisé directement pour chauffer le caloporteur, en plus, il a une certaine section dans laquelle le gaz de bois est brûlé, ainsi, le poêle atteint un niveau élevé Efficacité;
  • fours à chaleur à base de fonte – se distinguent par la présence d’un corps en fonte, capable de chauffer la chaleur, tandis que la durée de vie de cet appareil est assez élevée en raison de la résistance et de la fiabilité du matériau à partir duquel il est fabriqué ; la tôle d’acier est utilisée pour faire une chemise d’eau chaude.

Il existe trois façons de réguler le fonctionnement d’une fournaise avec un circuit d’eau :

  • en diminuant ou en augmentant le combustible brûlé par le poêle, ainsi, la température dans le poêle augmente ou diminue jusqu’à un certain niveau ;
  • pour augmenter ou diminuer l’intensité de la combustion, un mécanisme spécial est utilisé sous la forme d’un registre qui régule la température de l’air dans la maison;
  • installation d’une pompe de circulation – cet appareil vous permet de répartir uniformément l’eau dans tout le système, assurant ainsi un chauffage uniforme de l’air dans différentes pièces.

Fours en briques de bricolage avec chauffage à eau

Lorsqu’il est connecté au circuit d’eau d’un four à briques, son efficacité est augmentée et son efficacité est améliorée. Un poêle en briques contribue au chauffage non seulement des murs, mais également des conduits de fumée qui assurent le chauffage. La chaleur est transférée aux radiateurs non seulement pendant la combustion du combustible, mais aussi après un certain temps, jusqu’à ce que le poêle refroidisse.

Le composant principal d’un four à eau en brique est un échangeur de chaleur. C’est à elle que se raccorde le circuit d’eau. La principale exigence pour les caractéristiques de conception du registre est de fournir un chauffage maximal avec une faible consommation de carburant.

Chacun des échangeurs de chaleur a ses propres caractéristiques et convient à une variante de four spécifique. Les échangeurs de chaleur en acier se distinguent par leur simplicité et leur facilité de fabrication. Mais, en même temps, ils ont une zone de transfert de chaleur minimale.

Dans le processus de choix d’un poêle, il faut partir de la configuration et de la taille de la maison dans laquelle il sera installé. De plus, une version individuelle de la maçonnerie et de la disposition des briques est adaptée à chaque habitation..

Lors du choix d’une brique, vous devez vous concentrer sur sa forme rouge, qui se prêtait à une cuisson élevée. Vous ne devez pas choisir une brique brûlée, car avec le temps, elle deviendra inutilisable. Lors du choix d’une brique non brûlée, qui a une teinte rose clair, le poêle ne fonctionnera pas normalement. Lorsque vous tapez sur une brique de haute qualité, un bon son de métal tintant est émis. Pour la fabrication d’une cheminée, il faut privilégier la brique résistante au feu chamon.

Vous devez équiper un poêle en briques de vos propres mains dès la fabrication de sa fondation. Pour la séparation dont il est nécessaire d’équiper un espace de 5 cm, à l’intérieur duquel du sable est versé.

Instructions pour faire un four en briques:

1. Vous devez d’abord organiser la fosse de fondation. De plus, des matériaux y sont déposés sous forme de gravats, de pierres concassées, de briques brisées. L’épaisseur de la couche dépend des caractéristiques individuelles du poêle et est en moyenne d’environ 18 cm.En outre, le matériau est compacté et coulé à l’aide de mortier de ciment.

2. Après cela, deux couches de briques sont posées. Les briques sont fixées avec du mortier de ciment. Une imperméabilisation en glassine ou en feutre de toiture est posée sur la brique.

3. L’étape suivante est la disposition de plusieurs couches de briques, qui sont interconnectées à l’aide de mortier d’argile..

4. La fondation doit s’élever de 5 à 8 cm au-dessus de la surface du sol.

La qualité du poêle fabriqué dépend directement du type de mortier utilisé dans le processus de maçonnerie. Pour que la solution soit durable et résistante au feu, le processus de sa préparation doit être reporté de plusieurs jours..

Nous verrons plus loin comment préparer une solution pour fabriquer un poêle en brique:

1. Procédure pour travailler avec de l’argile.

Le choix de l’argile doit être effectué avec un sérieux particulier, car l’utilisation de matériaux de mauvaise qualité avec divers types d’inclusions affectera négativement la qualité du poêle. La meilleure option est l’argile bleue du Cambrien. L’argile est trempée pendant deux ou trois jours dans l’eau, dans un rapport de un à un si elle est humide, ou de un à deux si elle est sèche. Notez que la solution doit être agitée périodiquement et de l’eau ajoutée au besoin. Le résultat final devrait être une solution homogène ressemblant à de la crème sure liquide en consistance. A noter que la durée de son débourbage dépend de la valeur de la teneur en matière grasse de l’argile..

2. La prochaine étape consiste à travailler avec du sable.

Pour préparer une solution de haute qualité, il est recommandé d’utiliser du sable cristallin de montagne. Bien que l’option d’utiliser des types de sable de rivière ou de mer soit possible. Veuillez noter qu’avant d’entrer dans la solution, le sable doit être nettoyé. Tout d’abord, il se dépose dans l’eau pendant deux ou trois jours. Faites attention au liquide qui se forme à la suite de la sédimentation, s’il devient trouble, alors il doit être drainé. Ainsi, le sable se débarrasse de la saleté, de la poussière et de toutes sortes d’inclusions. Après avoir terminé ce processus, le sable est séché et tamisé..

3. Préparation du mortier pour la maçonnerie.

Tout d’abord, vous devez verser une diapositive, qui comprend du sable et du ciment. Ils sont mélangés entre eux à l’aide d’une pelle. Ces ingrédients sont placés dans une cuve vide, dans laquelle l’argile est progressivement versée. La masse devrait ressembler à de la crème sure épaisse, s’il y a une solution trop liquide, du sel de table y est ajouté, et si la consistance est trop liquide, de l’eau.

4. Vérification de l’adéquation du mortier à la maçonnerie.

Le mélange fini doit être suffisamment plastique, il ne doit pas s’étaler lorsqu’il est projeté et ne doit pas se désagréger. Pour vérifier le mortier, appliquez-le sur la brique, lorsqu’il adhère à la surface de la truelle, ajoutez-y de l’eau et du sable. Si la solution s’adapte bien à la surface, elle est alors prête pour une utilisation complète..

Lorsque la solution est préparée, il est nécessaire de procéder à l’agencement direct du four, conformément au projet et au dessin préalablement préparés pour cette.

Vidéo des fours à circuit d’eau DIY :