Instruments

Chaufferie à gaz dans une maison privée

Lors du choix d’un système de chauffage basé sur l’utilisation du gaz comme caloporteur, la plupart des propriétaires envisagent d’aménager une chaufferie à gaz. De plus, si la puissance de la chaudière dépasse 30 kW, l’installation d’une chaudière à gaz dans une maison privée est une exigence de sécurité incendie obligatoire. Nous analyserons comment équiper indépendamment une chaufferie pour un système de chauffage au gaz dans cet article.

Table des matières:

Appareil de chaufferie à gaz

Une pièce spéciale appelée chaufferie est utilisée pour abriter la chaudière et les équipements de chauffage supplémentaires. Il s’agit d’une pièce séparée, dans certains cas, une pièce entière dans laquelle se trouve la chaudière. La hauteur totale de la pièce doit être d’au moins 2,5 m.

Avec une disposition correcte de la chaufferie, une efficacité maximale et un haut niveau d’efficacité sont assurés..

Certaines caractéristiques et normes de sécurité permettent d’équiper une chaufferie de manière à assurer le confort et la sécurité des personnes vivant dans une maison individuelle..

Le principe de fonctionnement d’une chaufferie à gaz

Les chaufferies à gaz sont populaires et abordables en raison du respect de l’environnement du gaz combustible et de son coût abordable.

L’exploitation des installations à gaz est réalisée grâce à la combustion de gaz de pétrole naturel, réduit ou associé. Un système d’alimentation en gaz automatique est utilisé pour réguler l’alimentation constante en carburant. Il s’arrêtera automatiquement de fonctionner en cas de fuite de gaz ou d’accident. La fonction principale du personnel au service de la chaufferie à gaz est de contrôler les capteurs et les panneaux de commande.

Avantages des chaufferies à gaz :

  • mobilité,
  • compacité,
  • facilité d’agencement,
  • respect de l’environnement,
  • haute efficacité,
  • haute fonctionnalité,
  • autonomie.

La chaufferie gaz comprend :

  • Chaudière,
  • brûleur à gaz,
  • pompe secteur,
  • conduite de gaz,
  • systèmes de sécurité,
  • Instrumentation – systèmes d’instrumentation,
  • systèmes de contrôle automatique.

Le dispositif principal de ce système est une chaudière, qui est :

  • avec un brûleur à gaz intégré – c’est simple et pratique, l’air pénètre naturellement dans l’appareil, sans pression;
  • appareils avec présence d’un brûleur turbo, situé dans la partie extérieure de la chaudière, dans cet appareil, l’air est forcé dans le réservoir de la chaudière, l’ensemble du système commence à fonctionner en raison de la présence d’un mélange air-gaz;
  • les chaudières murales sont particulièrement compactes et faciles à installer ;
  • plus pratique dans l’entretien et facile à installer des chaudières au sol.

Variétés de chaudière à gaz

Par rapport à l’emplacement de la chaufferie, on distingue les bâtiments :

  • type autoportant, qui sont équipés dans des pièces situées à distance d’une maison privée, le raccordement de la chaudière et du système de chauffage se fait par le réseau de chauffage, le bruit du fonctionnement de la chaudière et l’odeur des gaz évaporés ne créent pas d’inconfort pour les personnes vivant dans la maison;

  • type attenant – local attenant directement à la maison ou à la dépendance, une telle chaufferie est plus économique et sa construction est beaucoup moins chère, de plus, l’équipement des communications techniques et du réseau de chauffage n’est pas requis, la chaufferie de type attenant permet de aménager une entrée sur le côté de la maison, et en hiver, pas besoin de descendre la rue pour se rendre à la chaufferie ;
  • type encastré – dans ce cas, la chaufferie est située dans un immeuble d’habitation, l’avantage est que le circuit de chauffage est beaucoup plus facile à poser.

Exigences générales pour toutes les chaufferies :

  • il n’est pas permis d’avoir plus de deux chaudières ou autres appareils de chauffage dans la chaufferie ;
  • il est interdit de stocker des matières inflammables ou inflammables dans la chaufferie ;
  • le sol doit être une base en béton ou une tuile;
  • pour les murs, vous devez utiliser uniquement des matériaux non combustibles tels que le métal, la brique ou le béton;
  • l’emplacement de la chaudière doit être central afin de pouvoir l’entretenir à tout moment ;
  • l’intérieur des portes d’entrée doit être gainé d’un matériau incombustible, par exemple du métal.

Équipement de chaudière à gaz encastrable

Dans le cas où la capacité de la chaudière à gaz est de 30 kW ou moins, la construction d’une chaufferie à gaz séparée est facultative. Il suffit de remplir plusieurs exigences pour équiper une chaufferie dans la cuisine.

Normes d’installation d’une chaudière à gaz dans la cuisine:

  • la superficie de la pièce est de 15 mètres carrés ou plus;
  • vitrage suffisant des fenêtres;
  • la présence d’évents dans les fenêtres;
  • la hauteur sous plafond dépasse 220 cm;
  • la distance entre les meubles et le passage vers la chaudière est supérieure à 70 cm ;
  • la partie inférieure de la porte ou du mur dans l’espace au-dessus du plafond a une ouverture pour la ventilation;
  • le niveau de résistance au feu des murs et des meubles dépasse 0,75.

Lors de l’installation de la chaudière dans un sous-sol ou un sous-sol, les exigences suivantes doivent être respectées :

  • éclairage naturel obligatoire ;
  • dans les 60 minutes, tout l’air de la pièce doit être renouvelé trois fois;
  • accès obligatoire à la rue;
  • hauteur à partir de 250 cm.

Calcul d’une chaufferie à gaz: les principaux composants de la pièce

Le schéma d’une chaufferie à gaz d’une maison privée devrait inclure la présence de:

  • une chaudière de chauffage, qui génère de la chaleur et la transfère à un fluide caloporteur qui circule dans le système, chauffe les radiateurs qui, à leur tour, chauffent la pièce ; l’utilisation d’un système de chauffage à double circuit permet également de chauffer l’eau chaude à l’aide d’un Chaudière;
  • chaudière – il n’est pas présent dans tous les systèmes de chauffage, il se présente sous la forme d’un récipient qui chauffe l’eau à utiliser dans la vie quotidienne, grâce à la circulation du liquide de refroidissement chaud à travers le principal, l’eau chaude est chauffée;
  • un collecteur-distributeur, qui maintient une certaine température dans les radiateurs et se compose d’équipements de circulation, de peignes et de séparateurs d’eau ;
  • pour compenser l’augmentation de la pression dans le système de chauffage, un vase d’expansion est utilisé, il peut y en avoir plusieurs, dans le cas où la longueur de la ligne est assez importante, en l’absence de vases d’expansion, le système peut exploser;
  • une cheminée qui amène les produits de combustion dans la rue, elle augmente l’efficacité et assure une productivité élevée dans le fonctionnement du système de chauffage;
  • groupe de sécurité, qui se compose de manomètres, soupapes de sécurité, conduits d’air, ce système empêche l’apparition de haute pression;
  • pour se débarrasser de la chute de pression dans le système, un système d’appoint est utilisé;
  • pour assurer le fonctionnement de la chaudière en mode automatique, des dispositifs d’automatisation spéciaux sont utilisés;
  • vannes d’arrêt et conduites qui relient la chaudière aux radiateurs, et assurent également la circulation du liquide de refroidissement.

Exigences pour une chaufferie à gaz

1. Utiliser des chaudières spéciales pour l’installation dans une chaufferie à gaz. L’installation de matériel fait maison est interdite. Température maximale de l’eau 115 degrés.

2. Les chaudières peuvent être placées dans des pièces indépendantes, dans la cuisine ou au sous-sol..

3. La présence obligatoire de lumière naturelle, ventilation, fenêtres, surface et volume suffisants, matériaux résistants au feu utilisés pour décorer les murs et les plafonds.

4. Si la chaufferie est située dans un sous-sol ou un sous-sol, une porte coupe-feu au troisième degré doit y être installée..

5. Instructions de fabrication pour une chaufferie à gaz – c’est le document principal à suivre lorsque vous travaillez dans une chaufferie avec chauffage au gaz.

6. Ce document explique la procédure et les règles pour travailler avec une chaudière à gaz. Des instructions pour préparer la chaudière à l’allumage, des avertissements d’urgence et un manuel d’entretien simplifient le travail avec la chaudière à gaz.

Chaudières à gaz

Une chaufferie à gaz est un complexe d’équipements de chaudière auxiliaires, situés dans une pièce. Le composant principal de ces installations est une chaudière à eau chaude ou à vapeur.

Méthodes de localisation des installations de chaudières à gaz :

  • ci-joint,
  • embarqué,
  • Sur pied.

En ce qui concerne les paramètres environnementaux, l’utilisation de gaz naturel est le type de carburant le plus respectueux de l’environnement, car lors de l’utilisation de ce carburant, une grande quantité de substances nocives ne se forme pas et un niveau d’efficacité assez élevé est obtenu..

Domaine d’utilisation des chaudières à gaz :

  • chauffer de grands immeubles à appartements,
  • chauffage de bureaux, bâtiments industriels.

Le coût d’une chaufferie à gaz dépend des facteurs suivants :

  • nombre de modules,
  • capacité de chaudière à gaz,
  • la présence de composants hors module,
  • poids et dimensions de la chaufferie gaz,
  • pose d’eau chaude.

Exploitation de chaufferies à gaz

L’exploitation des chaufferies à gaz comprend un ensemble de mesures visant à préparer le fonctionnement et la maintenance des équipements de chaudière et du système de chauffage.

Règles de travail dans les chaufferies à gaz :

1. En entrant dans la pièce, veillez à allumer les lumières.

2. Dans les 12-15 minutes, vous devez aérer la pièce pour que l’odeur de gaz disparaisse, mais même s’il n’y a pas d’odeur, vous devez toujours aérer la pièce à chaque fois.

3. L’exploitation d’une chaufferie à gaz comprend un certain nombre de travaux, parmi lesquels :

  • dépannage d’équipements à gaz,
  • élimination des fuites de gaz,
  • allumage et entretien de la chaudière,
  • préparation du matériel pour le lancement.

4. Le travail préventif comprend un certain nombre d’actions :

  • dysfonctionnements des équipements à gaz,
  • séquence d’actionnement des dispositifs de régulation automatique du fonctionnement de l’équipement de la chaudière,
  • surchauffe de la chaudière,
  • manque d’aération,
  • vérifier les performances des capteurs responsables de la protection automatique,
  • capacité de chauffage de l’équipement.